Accueil > Le Porc de A à Z > La filière > La consommation de viande de porc et de produits de charcuterie

L'abattage et la découpe

La consommation de viande de porc et de produits de charcuterie

Le porc, première viande consommée en France

La viande de porc que ce soit sous forme de viande fraîche ou de produits de charcuterie, est la première viande consommée en France, en Europe et dans le monde.

Sur les 89,1 kilogrammes (kilogramme équivalent carcasse - viande avec os et gras), le porc représente 34,5 kg, le bouf et veau 26,6 kg, la volaille 23,5 kg et le mouton 4,1 kg.

Sur ces 34,5 kilogrammes, il est important de préciser que la part de la viande fraîche (côtes de porc, rôti, etc.) ne représente que 25 % soit environ 8,5 kilogrammes équivalent carcasse (avec os et gras). Les 75 % restant, soit presque 26 kilogrammes équivalent carcasse, sont constitués de produits de charcuterie (jambon, saucisses, terrine, etc.).

Tout est bon dans le cochon

Au-delà de la viande de porc et des produits de charcuterie, il faut préciser que certaines parties du porc ont d'autres utilités.

En effet, le gras et les os servent d'ingrédients dans la fabrication des aliments pour animaux de compagnie ou peuvent servir pour la fabrication de gélatine ou de gomme à mâcher. Cette gélatine peut également servir à la fabrication de dentifrice, de détergents, de pellicules photographiques ou de désodorisants.

Certains sous-produits sont utilisés pour la fabrication d'encre d'imprimerie, de pneus ou d'asphalte. Les boyaux peuvent être transformés pour faire des cordes d'instruments de musique ou des fils de ligature chirurgicaux.

Enfin, les poils des porcs appelés soies, sont couramment utilisés pour fabriquer des brosses et des pinceaux.